La pintade, cette cachotière

La pintade cette cachotière

Même en France, alors que c'est LE pays de la pintade, nous ne connaissons pas forcément bien ce si bel oiseau. Un comble n’est-ce pas ? Il est grand temps pour nous de passer à la casserole tous les petits secrets de la pintade. Une fois que vous saurez que la méléagriculture définit l’élevage de la pintade, vous n’aurez plus qu’à en cuisiner pour briller à tout point de vue… dans les dîners.

Union Européenne
Partenariat Union Européenne
A ce qu'il paraît

À ce qu'il paraît

Telle qu’on la connaît, Numida meleagris, la pintade domestique est originaire d’Afrique. Elle y vit encore aujourd’hui en groupe à l’état sauvage, en plaine ou perchée dans les arbres. Elle a été importée par les Grecs et les Romains qui l’utilisaient comme offrandes aux dieux et l’élevaient en basse-cour. De nombreux mythes ou légendes ont auréolés la pintade jusqu’à nos jours, à commencer par son nom. Car, au fait : pourquoi la pintade s’appelle-t-elle pintade ?

De la poule du pharaon à la pintado espagnole

Appelée « poule de Numidie » chez les Romains, « poule de Turquie » à la chute de l’Empire byzantin, « poule du Pharaon » ou « poule d’Inde » au XVe siècle, ce n’est qu’un siècle plus tard, en Espagne qu’elle devint « pintado » - qui veut dire « bien fardée ». Un nom donné pour son casque en pointe sur la tête et les deux barbillons rouges entourant son bec.

Inconsolable
Pintade grecque

Aristote lui donne le nom de « Meleagris ». En effet, la Pintade était le résultat de la métamorphose des sœurs de Méléagre en oiseaux. Selon la légende, Artémis, déesse de la chasse, aurait changé ses sœurs en Pintades après la mort de leur frère Méléagre, roi de Calydon, pour alléger leur peine... En dépit de ses efforts, leurs pleurs incessants laissèrent de petites tâches blanches sur le plumage gris...

Inconsolable pintade grecque

Une personnalité
intacte

La pintade commune qui est élevée en Europe garde de son ancêtre, la pintade de Numidie, un caractère prudent et farouche. C’est une espèce d’oiseau appartenant à la famille des Numididae. Elle peuplait autrefois l’Afrique du nord au sud mais s’est raréfiée à la suite de chasses excessives. On la trouve aujourd’hui à l’état sauvage dans le sud du Sahara au Mozambique, à Madagascar, en Amérique du sud, en Asie et dans les îles de l’Océan Indien. Des populations existent également dans les Caraïbes. La pintade vit en petits groupes, elle court rapidement grâce à ses pattes relativement longues et vole peu. La pintade est un gallinacé omnivore qui se nourrit de verdure, de baies, de graines et d’insectes dans les espaces parsemés d'arbres et de buissons. 

La reine des cuisines
des assiettes et des coeurs

La reine des cuisines

Goûteuse et savoureuse, à mi-chemin entre la saveur des gibiers et des autres volailles, la pintade se décline au gré de toutes les envies : traditionnelle, à la vapeur, au wok, en papillotes, à la plancha, en poêlées ou au barbecue. Entière ou découpée, fraîche ou congelée, elle convient à tous : en famille ou en amoureux, des gourmets amateurs de cuisine élaborée aux jeunes actifs à la recherche de simplicité. La pintade n’oublie personne !

Elle a tout bon

La pintade, elle a
tout bon

Avec 170 kcal pour 100 grammes la pintade est l'une des viandes les plus légères qui soit. De même, elle est équilibrée en bons lipides. Sa faible teneur en cholestérol et une majorité d'acides gras mono insaturés en font une volaille alliée minceur hors pair.

La pintade peut se vanter d'être l'une des viandes de volaille les plus riches en protéines avec 21,7 g pour 100 grammes. Des atouts de poids à ne pas prendre à la légère.

Chapon
pour le moral

Connaissez vous le chapon de pintade ? La star, la rolls. C’est une volaille de haute qualité gastronomique reconnue pour sa tendreté. Son goût unique et incomparable est recherché des meilleures tables et ravira les papilles de vos convives ! Il peut être présenté sous diverses formes. Prêt à cuire (sans abats), effilé (avec abats, têtes et pattes) ou sous des formes plus traditionnelles : parées avec ses plumes pour mettre en scène votre plat. Un vrai régal, tant pour les yeux que pour le palais.

Chapon pour le moral
Bon à savoir

Bon à savoir

Bien conservée au réfrigérateur à 4°C en prenant soin de l’emballer dans du papier sulfurisé ou un torchon (enlever le film plastique si la volaille est sur barquette), la chair de votre pintade s’affinera. Intéressant, non ? Pas la peine de nous remercier…

Post-scriptum

Allez, une dernière anecdote pour la fin. Savez-vous quel est le cri de la pintade, ou plutôt les cris ? On dit qu’elle cacabe ou qu’elle criaille. Voilà, vous savez tout – ou presque tout. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit.