[PAROLE DE PRO] Sandrine Fougeray, éleveuse de pintade

17 octobre 2018

eleveuse-pintade-sandrineInterview de Sandrine Fougeray, éleveuse de pintades à Breil sur Merize

Son sujet de prédilection ? Sa passion pour la pintade bien sûr, un animal exigeant au caractère bien musclé. Elle nous parle de son quotidien et surtout, des spécificités liées à son élevage, comparé aux autres volailles.

 

1/ Comment avez-vous choisi d'élever des pintades ? 

C’est en rejoignant mon mari agriculteur sur son exploitation que j’ai décidé de monter un élevage avicole. J’ai ainsi appris à connaître différentes espèces de volailles : dinde, poulet, pintade... guidée par la curiosité !

La pintade, qui ne s’élève pas tout à fait comme les autres volailles, me permet de sortir de ma routine : il faut être observateur, regarder comment réagit l’animal... Techniquement, je trouve cela intéressant de varier les espèces !

 

2/ La pintade est un animal au caractère plutôt sauvage et farouche, éprouvez-vous des difficultés particulières pour l’élever ? Si oui, lesquelles ?

L’attitude de l’éleveur, c’est la clé dans l’élevage des pintades ! Petites, elles sont moins peureuses, leur caractère sauvage se manifeste plus tard.
Pour qu’elles s’habituent à nous, il faut aller les voir régulièrement et prendre son temps... Il faut être très patient, très calme, et respecter leur rythme, ne pas les bousculer.

Dans notre exploitation, nous avons pris le soin de les habituer aux bruits dès leur jeune âge – comme par exemple au passage des tracteurs, à la musique... Et quand elles nous connaissent, elles s’affolent moins !
L’élevage des pintades demande plus de matériel, notamment pour l’installation des perchoirs, et plus de nettoyage. Mais comme elles sont naturellement résistantes aux maladies, nous intervenons très peu par la suite.

 

3/ Quelles conditions d’élevage confèrent à la pintade ses meilleurs saveurs à la dégustation ?

Pour obtenir une viande savoureuse et juteuse, la durée d’élevage est déterminante ! Comparée à celle du poulet, elle est très longue. En effet, la pintade doit avoir atteint l'âge adulte, c'est à dire celui de se reproduire, pour être abattue.

Mais bien entendu, son alimentation, à base de céréales, est également importante !

Vous aimerez peut-être

Club sandwich de pintade

Les 10 recettes de Nicolas Conraux - Épisode 3 : Club sandwich de pintade

Lire la suite
Serbotel 2019

Retrouvez-nous sur le salon Serbotel

Lire la suite
Pintade BBQ

Les 10 recettes de Nicolas Conraux - Épisode 2 : Pintade au barbecue

Lire la suite